LES IDÉES NOIRES : OÚ L’URGENCE DE TROUVER RAPIDEMENT LA LUMIÈRE

Ah les idées noires, je pourrais en noircir, du papier, sur les idées noires. Mais noir sur noir, à quel point ça sera lisible cette affaire ?

Les idées noires : la peur de ce monde, où des scandales détruisent des destins. Où l’ambition de certains sont prêts à tout, pour monter, quitte à piétiner, ne pas écouter, vos souhaits, ni même leurs rêves d’enfant.

Quand toutes ces peurs me regardent comme des fléchettes qui auraient enfin géolocalisé une cible… Dans ces moments-là, j’essaye :

1/ Le sport : marcher, courir. Sécréter des hormones, neutraliser ma pensée. Ne plus réfléchir : juste être une conscience qui regarde, qui observe, qui entend. Cinq sens à nouveau pleinement disponibles, comme un vacancier allongé sur une bouée, au milieu d’une piscine, sauf que c’est une piscine de sueur que j’ai structuré par le mouvement. Et alors, 1 heure à marcher, ou 5 kilomètres à 12/13 kilomètre/heure, à courir, et voilà le monde qui redevient plus inoffensif. Du moins, moins agressif. Et moi, nettement plus dans le moment présent.

2/ Créer : écrire du beau. Du vrai. Exprimer ce que je pense être authentique, pour toucher, partager, et au final, en me relisant, me toucher en premier lieu : et me sentir, même au milieu du brouillard, comme un phare, qui éclaire, qui propulse de la lumière. Et cette conviction : que plus les gens créent, font ce qu’ils aiment, plus ils sont intrinsèquement fiers, et ne cherchent plus systématiquement à séduire, à consommer, à rechercher une compensation extérieure, car la connexion à l’intérieur, les a profondément nourrit.

3/ Admirer : de la beauté. Dans l’art, une bande dessinée, un livre, un film. Aussi juste un corps, et une âme, qui me donnent envie d’offrir le meilleur de moi-même, pour être à la hauteur de cette perfection qui se dévêtit, en émotion, ou en chair, avec générosité, et splendeur, devant moi.

Voilà, les idées noires sont toujours un appel pour moi, à rechercher la lumière. Autour de moi, ou en moi, pour me donner des raisons de continuer à avancer. Et les plus grands artistes, et pour moi les plus belles femmes, m’offrent cette stimulation, cette motivation, de me remettre en question, pour essayer d’incarner ce que l’humanité a de plus exceptionnel à offrir.

De
plus
Exceptionnel…

A offrir.


En résumé :

  • Idées noires, tellement angoissantes, que je dois trouver de la lumière au plus vite.
  • La lumière, je peux la trouver en moi : en faisant du sport, de la marche. En étant créateur (d’un texte, d’une oeuvre), ou en aidant les autres.
  • La lumière, je peux la trouver aussi à l’extérieur de moi : en m’ imbibant de la poésie, de la magie, de l’humanité d’artistes (BD, livre, film, documentaire, etc…). Ou de la persévérance, de la combattivité de sportifs.
  • Tout pour retrouver foi en la vie, en le monde, et l’existence. Pour retrouver des émotions agréables, et repasser à l’action.

Une réflexion sur “LES IDÉES NOIRES : OÚ L’URGENCE DE TROUVER RAPIDEMENT LA LUMIÈRE

  1. Très beau texte ! Qui me parle tant…Et les stratégies utilisées aussi 😉
    En même temps, savoir que la mort peut être choisie m’aide à extraire le meilleur de la vie..c’est plutôt quelque chose qui m’aide à avancer …

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.